Rentrée scolaire ! Voilà une expression que je rechigne à entendre quand j’étais adolescent. Dommage qu’il est impossible de prolonger les vacances estivales. Toutefois, ma première année au lycée allait me faire connaître des nouvelles sensations. S’agit-il d’amour ou d’une simple passion passagère ?

First love teen

Pour mon tout premier jour au lycée, mon père m’accompagnait avant de se rendre au travail. À peine descendu de la voiture, je me sentais frustré. Je regarde à gauche et à droite. Je ne connais personne. Pourtant, quelques amis du collège m’ont dît qu’ils intègrent ce même lycée pour cette rentrée scolaire. Où sont-ils donc passés ?

En attendant que je  rencontre un camarade, il fallait écouter le discours du proviseur, rejoindre la nouvelle salle de classe et découvrir des nouvelles têtes.

Une fois en classe, je remarque quelques garçons turbulents. Ils ne m’impressionnaient toutefois pas. Je m’estimais capable de me défendre tout seul et de me faire respecter, rien que par ma posture et le son de ma voix. Un des avantages de mes nombreuses années d’expérience en scoutisme…

Au cours de cette première journée au lycée, j’ai également remarqué une fille dans la classe à côté. Du premier regard, elle a réussi à faire battre mon cœur en chamade. Elle a des yeux d’aquarelle, des cheveux longs et soyeux et un sourire à faire fondre les blocs de glace du Groenland.

Rapidement, elle est au courant de mon intérêt à son endroit. Je ne connaissais pas encore cette sensation bizarre qui me rendait tout chaud et tout tremblant. Néanmoins, je constatais aussi qu’elle me regardait d’une drôle de façon. Son regard ne reflétait ni indifférence, ni mépris, ni curiosité. J’y sentais juste de l’intérêt mêlé d’embarras.

Même si ma première journée à l’école me paraissait mortelle, j’ai beaucoup aimé ma « prise de contact non verbale » avec cet ange descendu du ciel…

Arrivé chez moi, je racontais tout cela à ma grande sœur. Elle m’a tout simplement répondu : « tu grandis ma parole. Tu t’intéresses maintenant aux filles ? Fais gaffe, l’amour peut te faire récolter des mauvaises notes…, ajoutait-elle en riant.

Après que ma sœur ait prononcé le mot “amour”, mes pensées étaient revenues vers cette fille. Je ne connaissais même pas encore son prénom. Tout ce que je sais, ce qu’elle est d’une beauté à me faire perdre le Nord.

J’ai trouvé le courage d’aborder cette fille qui me plaisait au cours de l’année scolaire. Son nom est Judith. J’ai vécu des moments agréables avec elle.

Je me souviens… je lui donnais tant d’amour… Mais un jour, il a fallu que l’on se sépare

PageRank Checker